Leucémie aiguë myéloïde : expliquer les résistances au traitement

Le projet

Jean-Emmanuel Sarry et le Pr Christian Recher se sont rencontrés en 2009. Tous deux partagent la même envie : comprendre pourquoi des patients atteints de leucémie aiguë myéloïde en rémission complète à la suite d’une chimiothérapie intensive rechutent quelques mois après. L’explication jusqu’alors avancée reposait sur la responsabilité des cellules souches cancéreuses, considérées comme résistantes à la chimiothérapie. Une hypothèse jamais véritablement vérifiée dans un contexte similaire.

8 ans plus tard, la responsabilité des cellules souches est battue en brèche. Le modèle de xénogreffe mis au point par les deux chercheurs permet de le démontrer et ouvre de nouvelles voies pour combattre la chimiorésistance.


Lire le communiqué de presse