Tumeurs cérébrales : cibler le mécanisme de rechute

Le projet 

Responsable du département de radiothérapie de l’IUCT Oncopole, le professeur Elizabeth Cohen-Jonathan Moyal porte le projet Endoglimaging. Objectif : comprendre pourquoi les gliobastomes, tumeurs primitives cérébrales hétérogènes et très agressives, présentent des risques de récidive élevés malgré les traitements de chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie. Tout l’enjeu de cette étude est de corréler, à partir d’une soixantaine de cellules-souches tumorales de glioblastome, la capacité de certaines cellules à se transformer en cellules endothéliales sous l’effet de l’irradiation. Ces cellules endothéliales pourraient faire le lit de la récidive en favorisant la formation de vaisseaux tumoraux selon l’hypothèse émise dans cette étude.

A terme, ces résultats permettraient de prédire le type et la zone de rechute et d’associer à la radiothérapie, pour chaque patient, un traitement personnalisé et adapté pour la contrer, en fonction de son type de cellule tumorale et de sa plasticité sous rayons.